Jean-Claude Gaudin : ses réactions écœurantes sur le lieu d’effondrement des immeubles de la rue d’Aubagne.

La rédaction de Tiers Secteur Média reste consternée par la réaction d’une violence incroyable de Jean-Claude Gaudin à l’égard d’un élu de l’opposition (PCF), mais surtout que cette information n’ait pas été relayée, les services de presse de la préfecture étant présents.

Si la plupart des Marseillais ne se font plus guère d’illusions quant aux politiques publiques menées par la mairie de Marseille, on s’attendait à plus de dignité de la part du maire, Jean-Claude Gaudin, au pied des ruines des trois immeubles effondrés, rue d’Aubagne, ce lundi 5 novembre.

Comme d’autres élus, Christian Pellicani, élu de secteur (PCF), s’est rendu sur place ce lundi 5 novembre et a passé une bonne partie de la journée auprès des habitants. Les deux hommes se sont donc croisés. On aurait pu penser que dans un tel moment, la présence d’un maximum de personnalités aiderait à penser l’avenir de ce quartier au cœur de notre ville, laissant de côté les bagarres politiques. C’était sans compter sur le cynisme de Jean-Claude Gaudin qui, s’adressant à Christian Pellicani lui lance mi goguenard mi déçu : «  Vous n’êtes pas sous les décombres, Christian?  » Surpris par ce mauvais goût, bien loin de la galéjade, l’élu communiste, habitué aux attaques du maire, a simplement répondu :  » Toujours debout, je résiste à tout !  » D’autres élus étaient présents, de toutes couleurs politiques. Tous ont été outrés d’une telle réaction.

Cette réaction pourrait sembler anecdotique si elle ne s’inscrivait pas dans un événement si dramatique dont la mairie est en très grande partie responsable. Il reste inacceptable de tolérer un tel mépris dans une situation dont l’horreur appelle à un respect de tous et une collaboration sans faille pour reloger rapidement les victimes et mettre en place un plan d’action fort et efficace pour contrer tout autre drame dans une ville tant touchée par l’insalubrité de l’habitat.

Photo © La Provence

 

 

4 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • Leslie-keeryan O'Cankly on 8 novembre 2018 at 10 h 26 min

    Voilà une avanie caractéristique d’un édile rongé par la mégalomanie et atteint de sénilité ! Mon quolibet serait de nommer son patronyme en verlan où Gaudin devient Dingau !!

    • 8dédésouslesdécombres7 on 9 novembre 2018 at 15 h 07 min

    Une municipalité délabrée,insalubre et indigne !

    • Chaput on 9 novembre 2018 at 23 h 10 min

    Une ville à l image de son maire ! Délabrée, des routes impraticables, seconde métropole européenne la plus encombrée ! Monsieur le Maire, 200me pour la réhabilitation de l habitation et plus de 5 milliards dans le projet méditerranéen ? 3 tours et un cinéma ?

    • Raux-PINGRENON on 12 novembre 2018 at 15 h 57 min

    La conscience de tous ces détenteurs du pouvoir est complètement anesthesiée par la douceur lénifiante des avantages acquis.
    Pourquoi se soucier des personnes dans la détresse quand on évolue dans le confort et la satisfaction immédiate de ses besoins, quand d autres devancent le moindre de vos désirs. Ces gens sont tellement éloignés de la réalité quotidienne de leurs administrés qu’ils sont dans l’incapacité totale d’éprouver une quelconque empathie….comme les seigneurs devant les serfs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.