Lancement de la plateforme WAR (Web Arts Résistances) à Marseille.

Des acteurs culturels et intellectuels méditerranéens s’associent pour créer une plateforme numérique qui donne à voir, à lire, à entendre différents projets participatifs.

Les 10 et 11 mars 2017, les Marseillais Tabasco Video et les Romains BabelMed organisent la diffusion de trois films et le lancement public de la plateforme de communication WAR (Web Arts Résistance) qui réunit plusieurs acteurs du bassin méditerranéen : BabelMed (Italie), Inkyfada (Tunisie), Mashallah News (Liban), Onorient (Magreb), Radio M (Algérie) et Tabasco Video (France). Les films seront projetés au Vidéodrome 2, Cours Julien, lors de 3 séances à 18h30, 21h et 23h, le 10 mars. La présentation de WAR aura lieu le samedi 11 mars à partir de 18h au bar le WAAW, rue Pastoret Marseille 6ème.


« Web Arts Résistance est un projet de reportages multimédias en Méditerranée documentant les différentes formes de résistances citoyennes qui se saisissent de la création artistique pour revendiquer les droits fondamentaux des personnes et renforcer leurs liens sociaux. »

Les films de Tabasco Video pourraient s’inscrire dans le mouvement de l’art contextuel. L’équipe organise des ateliers de « journalisme citoyen ». Benoît Ferrier, fondateur de Tabasco Video, précise le principe d’action : «  pour permettre l’implication des participants dans la réalisation du projet, lors des ateliers vidéo, nous pratiquons des formations-actions dans lesquelles nous ne faisons pas « à la place », mais « avec » les participants. » Pour ces artistes, il ne s’agit de jouer avec la parole de l’Autre, mais de donner la parole à l’Autre. Par ce processus, les participants se réapproprient la parole, bien-sûr, mais la également la cité (polis) et l’espace qu’ils occupent, traversent, habitent.

Au-delà de donner à voir au grand public toutes les actions artistiques et journalistiques menées par ces structures indépendantes, la plateforme a vocation à réunir les militants activistes qui travaillent sur les questions de participation et de citoyenneté. Web Arts Résistances souhaite ainsi créer un réseau international où les projets pourront entrer en résonance.