Littérature : Marine Saint Persan : Un été d’azur et de braises

Dans le cadre des rencontres littéraires de l’Atelier des Arts, sous l’égide de l’éditeur David Gaussen, Marine Saint Persan présentera son dernier ouvrage Un été d’azur et de braises, le mercredi 22 février 2017.

La France et l’Algérie une histoire commune à explorer.

L’auteur y parle d’une histoire commune, politique et intime, entre la France et l’Algérie, de l’exil et des retrouvailles, d’une rencontre intense avec un pays et une famille. A ces trois histoires, se mêlent trois écritures (journalistique, narrative et poétique) qui tissent un récit à la fois documentaire et romanesque.

La promesse de dire l’Algérie et les Algériens.

Ce livre, Marine Saint Persan l’écrit plus de 20 ans après son voyage dans l’Algérie tourmentée des années 90. Ce livre est tout d’abord une promesse faite à son amie Kaira, un des personnages principaux de Un été d’azur et de braises, mais également une volonté farouche de donner une « vision rapprochée » de l’Algérie et de ses complexités. « C’est un livre anti-raciste et anti-fasciste. » Quand elle rencontre Kaira, une amitié forte lie rapidement les deux femmes. L’auteur est fascinée par celle dont la vie est déjà un roman. Kaira n’a pas revu sa mère et ses frères et sœurs depuis l’indépendance. Elle ne sait pas où ils sont. Elle invite Marine Saint Persan au mariage d’un de ses fils à Oran. L’auteur, qui aidera son amie à retrouver sa famille perdue, arrive en Algérie le jour de l’assassinat en direct à la télévision du président de la république algérienne. Fille de résistants, l’écrivain avait toujours envisager intellectuellement la guerre sans jamais y être confrontée avant son arrivée en Algérie en 1991 en plein guerre civile.

Grâce à une écriture sobre, Marine Saint Persan rend accessible à tous la diversité d’un peuple riche et émouvant. « Je veux que les gens ne sortent pas indemnes d’un livre. »

L’auteur a d’autres projets littéraires en cours :

  • Fille de rouge : un ouvrage qui prendra à nouveau cette forme hybride entre documentaire et roman pour retracer le parcours de son père, militant communiste.

  • Un recueil de poème sur l’Afrique où s’entrechoquent la beauté de l’autre, l’être aimé, et la laideur du racisme.

  • Une grève peut en cacher une autre. Cet ouvrage documentaire raconte comment une grève à Cavaillon (couverte par l’auteur lorsqu’elle était journaliste pour la Marseillaise) en a entraîné douze autres, bloquant ainsi le Vaucluse.

Le roman Un été d’azur et de braises est disponible sur le site de l’éditeur La petite édition : http://lapetiteedition.com

L’atelier des Arts : 85 rue d’Aubagne 13001 à 18h30.

Stéphanie Fernandez Recatala