Loi travail : Forte mobilisation à Marseille

Mardi 12 septembre 2017.

Première manifestation nationale de la rentrée contre la loi travail.

Marseille a fait preuve d’une belle mobilisation. Tant du côté des manifestants que du côté des forces de l’ordre.

Ce sont les groupes anarchistes qui ouvraient le cortège (JA, FA, CNT-AIT), à Marseille. A croire que les résolutions syndicales cherchaient la mise en nasse de cette première partie de cortège. C’est en tout cas comme ça que les CRS l’ont compris. Dès les premiers pas de l’avancée du cortège sur le cours Lieutaud, les manifestants de ce début de cortège se sont vus « escortés » par des CRS très équipés. La tension était là, même si l’ambiance se voulait bonne enfant. Les provocations policières étaient flagrantes. Mais on retiendra certainement uniquement ces jeunes (et moins jeunes) adeptes du noir n’ont pu se retenir et ont répondu aux provocations par des pétards et des chants anti-police.

La manifestation ne se réduit pourtant pas à ça. La plupart des syndicats étaient représentés. La CGT était en nombre.

 

Des blocages de ruelles empêchant les habitants de circuler, à la « haie d’honneur », la présence de ces groupes de policiers sur les trottoirs de la manifestation était pressante.

 

Jusque la fin, les policiers ont cernés les manifestants pour finalement, près de la place Castellane, les obliger à une boucle les rapatriant vers la suite de cortège CGT qui arrivait depuis le cours Lieutaud et les charger. Les CRS ont courageusement chargé des gosses qui tentent de défendre leur avenir. Ils ont dispersé la foule, et couper le cortège, sans raison de sécurité valable. une simple démonstration de force inutile. Finalement, le cortège a continué sa route vers la place Castellane.

Cependant, ces provocations imbéciles n’ont pas entaché la mobilisation et la résolution de tous d’être là pour dire son désaccord formel avec cette Loi travail XXL. Les manifestants, malgré cette volonté de diviser, ont su garder un esprit de corps, solidaire, efficace et faire montre de leur détermination.

Rendez-vous le 21 septembre pour la suite.