Programme de la Journée internationale de l’eau à Martigues

RENCONTRE sur L’EAU et LA DEMOCRATIE le 22 MARS 2017

à : Maison du Tourisme Rond-Point de l’Hôtel-de-Ville – 13500 Martigues

Le 22 mars a été institué journée mondiale de l’eau par l’ONU. L’eau est un élément insubstituable

nécessaire à toute vie, comme l’air, et ne doit pas être traitée comme une marchandise. Dans le

monde, à la mesure de la polarisation des richesses, la situation de l’accès à l’eau potable, à un

assainissement correct et à l’hygiène reste déplorable. Au moins un tiers de l’Humanité souffre du

manque d’une eau saine, en quantité suffisante, en permanence au robinet. Un milliard de personnes

défèquent en plein air, 2,5 milliards ne jouissent pas de toilettes et d’assainissement correct. Plus de

la moitié de la population, ne se lavant pas suffisamment, est à la merci de la transmission d’épidémies.

En France, plus de 300000 personnes sont mises à l’écart de la fourniture régulière d’eau potable, de

toilettes et de douches.

Pourtant, l’accès intégral à une eau saine a été reconnu par l’ONU, le 28 juillet 2010, comme un droit

humain fondamental, dont la jouissance est nécessaire à la vie et à la santé, droit sans lequel aucun

autre droit humain ne peut être exercé.

Ce système économique nous a engagés dans une période longue de dérèglement climatique –

sècheresses fréquentes et prolongées, épisodes pluvieux violents et extrêmes, inondations,

submersion des côtes induisant plus de rareté de la ressource en eau potable. Aussi, la reconnaissance

complète, et le développement de ce droit, s’impose comme un objectif humain immédiat en France

comme partout.

Ce but ne pourra pas être atteint par les différentes formes de privatisation, de marchandisation, de

segmentation, d’accaparement, de déni que les multinationales et les politiciens libéraux poussent à

mettre en oeuvre. Mais, au contraire, il faut promouvoir l’extension et l’amélioration du service public

et, dans ce cadre, la prise en compte collective des interactions entre le grand cycle de l’eau et l’usage

des sols. Il faut engager la transformation de l’agriculture, réformer la gestion des forêts et changer de

conception de l’urbanisation…

Le mouvement italien de l’eau dans sa lutte victorieuse contre la privatisation avait mis en exergue

la devise : « qui dit eau, dit démocratie ». En France les lois NotRe et MAPAM obligent à transférer les

compétences communales eau, assainissement et inondations aux collectivités de niveau supérieur.

Ce changement d’échelle éloigne et aliène encore plus les usagers de la ressource et de sa gestion, au

bénéfice de la pseudo-rationalité définie par la technostructure en faveur des oligarchies.

Cette rencontre vise, après avoir précisé le contexte global, national et local, à faire le point sur les

menaces qui pèsent immédiatement sur les gestions publiques auxquelles nous sommes attachés

(régies et SPL) dans la région et ses métropoles. Nous nous emploierons à définir le danger des SEMOP

et les stratégies de lutte pour les entraver. Nous discuterons de la nécessité de rendre plus vivantes

et désirables les régies par le développement de la cogestion délibérative élus, personnel, usagers.

 

Matin 9h30 Accueil
10h

10h15

Mot de bienvenue Gaby Charroux Maire de la ville de Martigues et président du Conseil de Territoire
10h15

10h30

Introduction à la journée Agir pour le droit et la démocratie de l’eau aux échelles de proximité.

 

Comprendre l’hydro politique dans les contraintes du dérèglement climatique.

 

Jean Marie Paoli

MNLE

Bernard Mounier

EBC PACA

10h30

12h15

Conférences et débats Les modifications du grand cycle de l’eau sous l’influence du réchauffement climatique, globalement et dans la région Bernard Mounier

EBC PACA

Jean-Paul Martel

Adaptation et résilience : comment et pourquoi raccourcir localement le cycle.

La question des inondations et la GEMAPI

Daniel Hofnung

ATTAC

Thierry Uso

EWM

12h15

13h15

Repas offert  Ceux qui souhaitent déjeuner sur place,

merci de s’inscrire à :

comite.mnle13@gmail.com

Contacts :

Jean-Marie Paoli

Lucien Frau.

Après-midi 13h15

15h

Ateliers Les conséquences de la loi NotRe et de la mise en place des métropoles sur la gestion de l’eau

MNLE 06

Gérard Piel,Pdt.

Vincent Pujol ,

Directeur de la SIC

Chleaué.

Christian Pellicani, Conseiller métropolitain.

La montée en puissance des SEMOP et les modes publics de gestion, SPL et régies EBC PACA

Indecosa cgt

AUE Grand Avignon

15h

16h

Plénière de conclusion Quelle politique de l’eau ? Comment faire avancer le droit à l’eau, de l’eau, et la démocratie ?

Lancement du concours des « fontaines d’eau » avec la participation d’EBC PACA et Citoyen13.

 

1 ping

  1. […] Programme de la Journée internationale de l’eau à Martigues […]

Les commentaires sont désactivés.