Conférence de presse du MNLE.

En présence de Christian Pellicani, Président du MNLE National, et de Lucien Frau, Président du MNLE 13, le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement nous a livré les lignes et les luttes qu’il compte mener ces prochains mois.

Un combat pour l’environnement sur tous les fronts.

Le MNLE insiste sur son engagement contre le « tout béton » et affiche son soutien à toutes les initiatives en faveur de la préservation des sites naturels. Au programme, des dossiers importants comme la lutte contre l’arrachage de près de 300 arbres dans le quartier de Luminy à Marseille, Europacity en Ile-de-France, le parc d’attraction Sophipolis, Notre Dame Des Landes, etc. Lucien Frau soulève la problématique d’un sous-entretien des massifs forestiers en France. « La situation est complexe. On ne peut pas parler de protection de la nature sans parler d’aménagement. On se confronte à des paradoxes. »

Le bassin de Gardanne.

Le bassin de Gardanne abrite l’entreprise Altéo qui produit de l’alumine. Cet oxyde d’aluminium est nécessaire pour la fabrication des écrans de téléphone, de téléviseurs ou d’ordinateurs. Hormis la production de boues rouges, la fabrication de l’alumine consomme énormément d’eau et d’énergie. La proposition d’un déménagement de l’usine n’est pas une solution pour le MNLE. « C’est déplacer le problème ! »

Dans le même temps, on envisage la fermeture de la centrale de Gardanne. Ceci impliquerait un délestage énergétique des populations les plus démunies. Pour Lucien Frau, « la centrale doit répondre aux besoins de la population dans une optique d’énergie renouvelable. »

Marseille : vaste chantier.

Marseille rencontre, particulièrement ces derniers temps, de grosses difficultés pour préserver son patrimoine. On parle ici de patrimoine tant historique que naturel. La lutte pour la sauvegarde du site archéologique de la Corderie a rencontré « une conclusion lamentable », selon Christian Pellicani.

Dans la même veine, la ferme du XVIIIème siècle du Bois Luzy risque d’être rasée ? « Notre ville est bradée à la spéculation immobilière et financière ! »

Des alternatives écologiques pour préserver la nature.

Le MNLE soutient de nombreuses initiatives qui font avancer le combat pour la préservation de la nature. Aujourd’hui, il s’associe à Pierre Carpentier, apiculteur. Celui-ci a inventé une ruche en terre cuite qui imite la forme de la ruche tronc traditionnelle. Cette ruche, qui ne demande aucun entretien, peut ainsi être installée aussi bien en milieu rural qu’urbain. Outre la production de miel, la présence des abeilles est importante pour permettre la pollinisation de la flore et ainsi préserver un cadre riche.

La revue Naturellement.

Le prochain numéro de la revue Naturellement (n°128) présentera un tiré à part de 20 pages rédigé par Georges Feterman. Professeur de Sciences Naturelles à Paris VII, l’auteur est surtout connu pour être le président de l’association ARBRES (Arbres Remarquables, Bilan, Recherche, Étude et Sauvegarde). Dans ce cahier spécial, Naturellement et Georges Feterman présenteront les plus beaux paysages de France. La revue souhaite mettre en valeur le patrimoine écologique français.