Deux poids, deux mesures : Christian Pellicani rassemble sur la question des transports à Marseille.

Le Conseiller municipal et métropolitain continue son combat pour des transports en communs de qualité et accessibles à tous à Marseille. Ce 19 septembre, il rassemblait autour de la question du tarifs des bateaux bus et de tous les transports dans la ville phocéenne.

Depuis plusieurs années, les transports en communs sur Marseille sont le cheval de bataille de Christian Pellicani. Lors de ce nouvel échange avec les associations et les Marseillais, celui-ci soulevait le problème des tarifs pratiqués. En effet, les navettes maritimes de Toulon affichent le voyage à 2€, quand Marseille affiche le même service à 5€. Une telle politique tarifaire maintient les populations les plus fragiles financièrement à l’écart des transports. Pour une famille de quatre personnes qui souhaiterait passer la journée à l’Estaque en évitant les embouteillages que subissent les lignes de bus, ou sur les îles du Frioul (pour lesquelles il n’existe d’autre solution que la navette maritime), cette famille devrait dépenser 40 €. Pour Christian Pellicani, « c’est du racket ! »

Aujourd’hui, ce conseiller, qui est l’initiateur des navettes maritimes, souhaite aller plus loin et que la gestion de celles-ci soit attribué à la RTM, avec des tarifs similaires à tous les transports existants sur la ville et un maintien du service pendant toute l’année. Il est toujours bon de rappeler que les îles du Frioul sont un quartier de Marseille et non une autre ville indépendante. Il reste donc inconcevable que leur accessibilité soit réservée à certains.

Pour certains élus et les associations comme le MNLE, la gratuité des transports reste une question en suspend qu’ils veulent continuer à défendre. Cela s’inscrit dans un projet plus large qui permettrait de sortir du tout voiture dans une ville qui se sclérose de plus en plus. Pour permettre à tous de se déplacer en abandonnant les voitures personnelles, il faut donner les moyens à tous d’avoir un accès simple, efficace et peu onéreux aux transports en commun. Les transports ne sont pas seulement une plus-value touristique, ils sont avant tout le bien commun et le confort des habitants d’une ville.

Pour traiter de cette problématique, Christian Pellicani était rejoint par Jean-Marc Coppola, Conseiller municipal, Marie-Françoise Palloix, Conseillère du 6ème et 8ème dans l’action sur le Vieux-Port et le MNLE 13 représenté par Lucien Frau, son président. Un collectif s’est créé qui se réunira tous les mercredis et prépare une rencontre avec la présidence de la Métropole (en charge de cette compétence) avant le vote du prochain budget 2019.