Les « Batobus », le combat continu

        Après la création d’un bureau d’étude par la CUM en janvier 2010, sous la Présidence d’Eugène CASELLI, et la mise en service des « Batobus » le 1er mars 2012, on aurait pu croire que le combat de l’association Citoyen13 et du Comité de Parrainage des Navettes Maritimes était terminé. Mais c’était sans compter sur la nouvelle communauté urbaine, présidée par Guy TESSIER, dont les choix mettent à mal ce service public durement gagné.

     Hier matin, Christian PELLICANI (Président de Citoyen13) et Etienne LEVY (Président du Comité de Parrainage de des Navettes Maritimes) ont organisé une conférence de presse pour plaider la cause de ce « transport complémentaire ».

A gauche Etienne LEVY, Président du Comité de Parrainage des Navettes Maritimes. A droite, Christian PELLICANI, Président de Citoyen13.

A gauche Etienne LEVY, Président du Comité de Parrainage des Navettes Maritimes. A droite, Christian PELLICANI, Président de Citoyen13.

 

       Alors que les associations défendent « le maintien d’une desserte maritime pour tous » passant par le maintien des navettes matinales qui permettent aux marseillais de gagner le centre ville, le doublement de la fréquence de départ dans la tranche horaire 17-19h pour éviter « le télescopage entre les touristes, les estivants et les salariés » et un tarif abordable pour tous.

        Face à l’argument de monsieur Tessier concernant le coût, selon lui, trop élevé de ce mode de transport, Chrisitan PELLICANI s’indigne : « L’ensemble du service public de transports s’équilibre grâce au versement transport (VT) et aux investissements des collectivités locales. [Le Président TESSIER] va-t-il engager la fermeture de lignes de bus, réduire l’amplitude du métro et stopper les investissements sur les tram ? ». Aussi, le Président de Citoyen13 s’engage-t-il à accompagner le « Président de la CUM dans des actions pour obtenir le même VT qu’en Île de France » (soit 2.8% ).

            L’association Citoyen13 et le Comité de Parrainage des Navettes Maritimes invitent les marseillaises et les marseillais à se joindre à eux les 31 mars à 18h30 dans les locaux de la CMCAS (port de la pointe rouge) et le 2 avril même heure à l’Harmonie de l’Estaque (38, rue le Pelletier 13 016) lors de réunions publiques. Ils espèrent ainsi pouvoir « trouver ensemble des solutions pour pérenniser les « Batobus » » car comme le souligne les présidents de ces associations « l’adhésion citoyenne était nécessaire pour que ce projet de transports publics soit mis en service. ». Ils demeurent alors persuadés que la mobilisation des citoyens marseillais et usagers de ces navettes reste nécessaire pour la sauvegarde de ce bien public.

Marina PALLOIX, TS Média