Marseille : 3ème édition des Rencontres du Crédit Mutuel.

Le 30 novembre 2017, le Crédit Mutuel de Marseille organise la 3ème édition des Rencontres du Crédit Mutuel. Cette rencontre est ouverte à tous les acteurs du monde associatif et s’articule autour du thème « Gérer son association en 2018 ».

Les Rencontres du Crédit Mutuel.

Fort de son histoire qui s’inscrit dans le mouvement mutualiste, le Crédit Mutuel garde une volonté forte d’accompagner le monde associatif (association, syndicat, comité d’entreprise, etc.). Ce projet marseillais est porté par la caisse Gambetta, la plus ancienne caisse de la cité phocéenne, en collaboration avec d’autres caisses. Il s’agit, ici, de réunir les sociétaires et clients pour faciliter l’échange autour de conférences et ateliers thématiques qui concernent la gestion de ces structures.

Les nouvelles politiques publiques impliquent une baisse drastique des subventions. Il devient urgent pour tous ces acteurs de la société civile de trouver des solutions de subsistance et de s’adapter aux nouvelles directives. Ces rencontres s’articuleront donc autour de trois principales thématiques :

  • le contexte réglementaire,

  • les outils pour les associations,

  • comment développer son association (partenariat, ressources, sponsoring, etc.)

Ces nouvelles rencontres sont organisées pour répondre à une demande des usagers du Crédit Mutuel. Pour Daniel Lacqua, directeur du Crédit Mutuel Gambetta, « ces Rencontres ne s’inscrivent pas dans un cadre commercial. Le Crédit Mutuel porte des valeurs fortes et, dans ce cadre, souhaite accompagner les structures à trouver des réponses dans un contexte qui se complexifie. »

Une banque à l’histoire atypique.

Le Crédit Mutuel trouve son origine dans un mouvement mutualiste qui apparaît en 1847 en Rhénanie sous l’impulsion de Frédéric-Guillaume Raiffeisen. Lors de la crise économique et alimentaire, celui-ci prend alors conscience des difficultés que rencontrent ses administrés. Il fonde une « Association pour le pain » et crée un fournil communautaire. L’argent est emprunté auprès d’une banque à laquelle l’association apporte en garantie une hypothèque sur les terrains de la commune. En 1849, pour lutter contre l’usure, Frédéric-Guillaume Raiffeisen crée la société de secours aux agriculteurs de Flammersfeld. Les membres garantissent collectivement, par leur caution, le capital emprunté à une banque et prêtent à nouveau à certains d’entre eux. Ces premières structures posent les bases du mouvement coopératif du Crédit mutuel

Les Rencontre du Crédit Mutuel

Jeudi 30 novembre 2017 à 17h30

au Parc Chanot – Palais des Congrès