Provence Alpes Côte d’Azur : Face aux restrictions budgétaires, le MNLE13 fait front.

ag-mnle13

 

Association d’utilité publique.

Malgré son statut, le MNLE 13 subit l’austérité qui se traduit par une coupe totale des subventions. Loin de se laisser abattre si facilement, lors de sa dernière Assemblée Générale, l’association a fait part de ses préconisations pour continuer à développer ses actions en restant viable économiquement. Pour Christian Pellicani, secrétaire du MNLE13,, il s’agit « d’être inventifs et ne pas se laisser emporter par des décisions politiques qui visent à « écraser » toutes les initiatives de ce type. »

Une empreinte nationale forte.

L’année 2016 a été une année compliquée pour le MNLE13. Cependant, malgré la non participation du Conseil Départemental, l’association a rencontré un fort soutien de plusieurs collectivités locales. Forte d’un réseau national, l’association a su compenser l’absence de finances publiques par des activités pertinentes ancrées sur le territoire : « Certaines actions ont permis de développer du bénéfice. Il faut fonctionner en collaboration, sans ostracisme. »

Le MNLE13 est impliqué dans la candidature de l’Étang de Berre au patrimoine de l’humanité de Jean-l’UNESCO.

Jean-Claude Cheinet, président du MNLE PACA, insiste sur la particularité de la région : « nous sommes la seule grande région industrielle du sud de la France. » Poser la question de l’écologie de l’étang, c’est poser toutes les problématiques environnementales. Dans ce cadre, le MNLE soutien activement la proposition du maire de Martigues pour un classement du site au patrimoine de l’humanité et organise de nombreuses actions autour de ces questions.